Annuaire

Le Contrat Éducatif Local


Une éducation globale de l´enfant constitue un des enjeux prioritaires pour la réussite et l´insertion de tous. Les enfants et les jeunes tireront d'autant mieux parti de leur temps scolaire et de leur temps libre que ceux-ci seront mieux articulés et équilibrés.


L´État à la volonté de mobiliser tous les partenaires et acteurs éducatifs pour atteindre cet objectif et favoriser la réussite des enfants et des jeunes, en accordant une priorité aux plus défavorisés d´entre eux.
C'est pourquoi les ministères concernés ont voulu marquer leur volonté commune d´action en matière d´éducation globale dans la Circulaire interministérielle du 9 juillet 1998 qui précise les modalités de mise en œuvre des Contrats Éducatifs Locaux, complétée par la Circulaire interministérielle du 25 octobre 2000.

Quel objectif ?
Le Contrat Éducatif Local vise à mettre en œuvre un projet éducatif conçu par les différents partenaires concernés par l´éducation des enfants et des jeunes (enseignants, parents, associations, élus, etc.) et à rassembler tous les financements de façon cohérente : collectivités locales, ministères de la Jeunesse, de l´Éducation nationale et de la Recherche, des Sports, de la Culture, de la Ville, Caisse d´Allocation Familiale, Fonds d’action et de soutien pour l´intégration et la lutte contre les discriminations...

Quel public ?
Les enfants et les adolescents scolarisés à l´école maternelle et élémentaire, au collège et lycée, dans l´enseignement général comme professionnel.

Où ?
Sur l´ensemble du territoire, avec priorité aux zones urbaines ou rurales en difficulté afin de contribuer à l´égalité des chances et sur des secteurs aussi larges et cohérents que possible.

Comment ?
En recherchant le meilleur équilibre entre :
• Le temps scolaire (qui relève de la responsabilité de l´Éducation nationale)
• Le temps périscolaire : les temps de transport, d´accueil, de restauration; les études surveillées ; le mercredi après-midi
• Le temps extrascolaire : les soirées ; le mercredi lorsqu´il n´y a pas classe; les fins de semaine ; les vacances.

Quelles activités pour les temps péri et extrascolaires ?
Les activités doivent permettre :
• Le développement de l´inventivité, des aptitudes logiques notamment par la pratique de jeux individuels et collectifs
• Le développement de la curiosité et de l´esprit scientifique par l'expérimentation
• L'aptitude à la communication, en particulier par l´utilisation des technologies de l´information et de la communication
• La connaissance de son corps et sa maîtrise par diverses activités physiques et sportives et d´éducation à la santé
• Le développement de la sensibilité, de la curiosité et de la créativité par l'accès aux pratiques artistiques et culturelles
• L'amélioration des résultats scolaires grâce à des actions respectant les principes de la Charte de l´accompagnement scolaire
• L´apprentissage de la vie collective et de la citoyenneté.

Dans la circulaire de 2000, les activités suivantes étaient privilégiées.
• L'éducation à l´image, au cinéma et au multimédia
la musique et le chant choral
• L'architecture, le cadre bâti et le paysage
• L'éducation à l´environnement
• La culture scientifique
• L'environnement des objets et des signes visuels
• Les pratiques physiques et sportives
• L'éducation à la santé

Par ailleurs, les activités liées à la lecture et à l´écriture sont également privilégiées, dans le cadre du plan de prévention de l´illettrisme.
Dans tous les cas, les activités proposées auront pour finalité de donner à tous les enfants et à tous les jeunes, le moyen de découvrir de nouvelles formes d´activités, de s´approprier des démarches d´apprentissage adaptées et de les placer dans des situations d´expérimentation active leur demandant un engagement personnel.

Avec quels principes ?
• Pas de dispersion des activités,
• Des intervenants qualifiés,
• Une implication des enfants et des jeunes à tous les stades du CEL,
• Des plages de repos dans la journée,
• L'association des familles aux projets.

Retour

Dernière modification le 27 août 2013